06 15 55 05 16 Actualités

Vous êtes ici :

Sophrologie

Line VILLAIN

Par téléphone

06 15 55 05 16

Par internet

Formulaire de contact

Qu’est-ce que la sophrologie ?

La sophrologie est une méthode prophylactique qui apporte des outils concrets pour gérer votre stress,  vos émotions, vos relations, votre concentration, votre sommeil, votre temps,… Elle est basée principalement sur l’expérimentation en état de détente, de techniques respiratoires, de mouvements corporels et de visualisations. Ces techniques permettent de mobiliser de façon positive vos propres ressources, d’améliorer votre qualité et équilibre de vie, votre confiance en vous et en vos relations. Elle permet à terme de renforcer un équilibre harmonieux entre ce que vous ressentez (sensations, émotions), ce que vous pensez (cognitions, croyances) et vos actions. Son efficacité est corrélée à un entrainement et une pratique régulière. La sophrologie ne doit pas être confondu avec la relaxation car l’objet de la sophrologie est beaucoup plus large puisqu’elle vise la conquête de la conscience afin d’aboutir au développement de vos propres ressources et capacités. Toute fois elle utilise des exercices de relaxation qui vont majoritairement permettre de se détacher des tensions musculaires et des tensions nerveuses.

Allons un peu plus loin

Le terme sophrologie est créé en 1960 à Madrid par le Pr Alfonso Caycedo médecin neuropsychiatre colombien. Il vient de trois mots grecs :

  • « Sos » qui veut dire exempt de maladie, saint, équilibré, harmonieux ;
  • « Phren » qui désigne le diaphragme, les parties du cœur et par extension l’esprit, la conscience ;
  • « Logos » qui fait référence à l’étude, la science.

La sophrologie peut alors se traduire par l’étude de la conscience harmonieuse.

Alfonso Caycedo la nomme « la fille de la médecine » et dit dans l’éditorial de la revue Sophrologie Caycédienne n°49 de juin 2007 « J’ai créé la Sophrologie comme une discipline de recherche de la conscience harmonieuse dans le cadre de la psychiatrie hospitalière à l’hôpital provincial de Madrid en 1960. J’ai créé alors le nom Sophrologie pour désigner ce premier service hospitalier pour lequel je conçus la devise Ut conscientia noscatur qui signifie Pour que la conscience soit connue. »

La sophrologie se situe au croisement de l’hypnose, de la relaxation occidentale et de certaines méditations orientales, ainsi que de la phénoménologie. Elle désigne une méthode scientifique que le Pr Alfonso Caycedo a conçue pour l’étude de la conscience et la maîtrise de l’équilibre corps-esprit. La technique s’est d’abord développée dans les milieux dentaire et obstétrique, pour ensuite s’élargir au champ sportif, professionnel, oncologique,… Si les champs d’application de la sophrologie sont aujourd’hui multiples, son application reste toujours basée sur trois principes clés :

Le schéma corporel

Il s’agit de vivre son corps dans tous ses ressentis de l’instant : tonus musculaire, mouvements, respiration, pulsations cardiaques, formes, équilibre, pesanteur, température,… L’important est la perception corporelle quelle qu’elle soit, sans analyse, ni jugement mais simplement dans l’accueil de la / des sensations corporelles.


L’action positive

Le parti pris de la sophrologie est d’encourager et de dynamiser ce qui va bien, sans pour autant nier la réalité. « Le positif n’est pas toujours agréable (pensez à la désinfection d’une plaie), ni le négatif désagréable (la prise de toxine, par exemple). En sophrologie, le positif est ce qui est structurant et étayant pour la personne, ce qui lui permet la conquête d’une conscience harmonieuse et lucide. (…) Le positif a ainsi une visée à plus long terme, alors que l’agréable se limite souvent à l’immédiat. » (p 41 « Découvrir la sophrologie » P. Gauthier, InterEditions, 2011).
La sophrologie va aider à souligner les expériences positives ordinaires afin de les valoriser et d’acquérir un nouveau regard sur soi et sa vie, plus réaliste, distancié et confiant avec soi et la vie.

 

La réalité objective

Par ce principe la sophrologie vise à permettre un réinvestissement dans le quotidien des mouvements corporels, des attitudes conscientes et des pensées positives. Le sophrologue fait le pari que chacun peut potentiellement vivre de manière plus agréable et adaptée en développant ses propres capacités d’autonomie et de responsabilité.